La fleur de lys

Fleur de lys XVIIe siècle au château de Chambord
Fleur de lys XVIIe siècle au château de Chambord

La fleur de lys est utilisée sur ce blog comme un élément décoratif et cela ne saurait présumer en rien de quelconques opinions politiques des éditeurs…

En effet, la fleur de lys est un symbole de la royauté française et est utilisée comme meuble héraldique et élément de décoration. On va la trouver notamment sur les manteaux royaux, les meubles et les boiseries sculptés, dans l’architecture directement taillée dans la pierre.

On lui connaît plusieurs hypothèses quant à son origine.

Fleur de lys d'après nature
Fleur de lys d'après nature

Elle pourrait avoir une origine guerrière, représentant un embout de javelot gaulois avec pointes et crochets. Quant à son nom il pourrait provenir phonétiquement de « Fleur du Roi Louis », en effet le roi Louis VII est le premier dont on ait la certitude qu’il ait utilisé et porté ce symbole.

Il existe également différentes autres hypothèses plus ou moins crédibles comme celle de la dérive graphique de la grenouille ou du crapeau, présent en 3 exemplaires sur le blason de Clovis.

Fleur d'iris d'après nature
Fleur d'iris d'après nature

Comme on peut le voir sur les gravures ci dessus et ci contre, cette fleur de lys est stylisée et il est difficile de lui trouver une ressemblance avec la fleur de lys que l’on rencontre dans la nature. Certains trouvent qu’elle ressemble plus à la fleur d’iris qui aurait en réalité servi de modèle pour le meuble héraldique.

Enfin quelle que soit son origine, ce motif décoratif a subi de nombreuses et profondes transformations selon les époques et il est bon de se documenter avant d’envisager une restauration ou reconstruction, ceci afin d’éviter tout anachronisme.

Fleur de lys du XVIIe siècle au château de Versailles d'après Lebrun
Fleur de lys du XVIIe siècle au château de Versailles d'après Lebrun

2 réflexions sur « La fleur de lys »

  1. Merci de votre article sur l’origine de le fleur de lys.
    A toutes fins utiles je vous signale les fautes d’orthographe : connaît avec un accent circonflexe. Quant à son origine… quant à son nom… quant avec un t.
    Quelle que soit son origine, quelle que en deux mots et s’accorde avec origine. Pour vos articles futurs, je veux bien les corriger gracieusement avant la mise sur le web.
    Avec tout mon respect et mon dévouement.
    Mme R. Verneveaux

  2. Merci pour vos remarques qui me permettent de corriger ces fautes qui ne font pas très patrimoine de la langue française !
    Je prend également bonne note de votre proposition de relecture pour les prochains articles.
    Si vous souhaitez écrire sur le blog, vous pouvez également participer par vous même comme expliqué sur la page Publier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.